Un peu d'histoire

Création de la colo

UN PEU D'HISTOIRE


DANIELLE CASANOVA

Née à Ajaccio le 9 janvier 1909, elle vient à Paris achever ses études de chirurgie dentaire. Elle adhère à l'Union fédérale des Étudiants dont elle devient une des dirigeantes. Très tôt, elle milite dans les mouvements de la Jeunesse communiste. Elle dirige notamment, l'Union des Jeunes Filles de France UJFF, qui donnera naissance au lendemain de la guerre à l'Union des Femmes Françaises UFF.  Après la défaite de 1940, elle contribue à la reconstruction du Parti communiste clandestin, s'occupant à la fois des organisations clandestines des jeunes, des femmes et des intellectuels et de la mise en place des premiers réseaux de groupes armés résistants qui s'opposent au régime traite de Vichy.  Arrêtée en 1942 par la police française, elle est livrée à la Gestapo. Internée à Fresnes, puis à Romainville, elle fait preuve d'un courage sans faille. Elle devient un modèle pour toutes ses compagnes qui souffrent à ses côtés. Elle est finalement déportée à Auschwitz le 24 janvier 1943, aboutissement d'une volonté politique affichée par Pétain, d'anéantir le Parti Communiste français. Affectée à l'infirmerie du camp, elle continue la lutte, et tente, malgré les conditions déplorables, d'aider ses compagnes malades. Atteinte elle aussi par la maladie, lle meurt du typhus le 10 mai 1943. Elle devient ainsi le symbole de la résistance des femmes françaises face à l'envahisseur fasciste Allemand.

Extrait d'une de ses dernières lettres :

Romainville le 10 janvier 1943

...... La victoire est en marche. Nous sommes fières d'être Françaises et Communistes.
Nous ne baisserons jamais la tête ; nous ne vivons que pour la lutte. Les temps que nous vivons sont grandioses. 
Je vous dis au revoir ;j'embrasse tous ceux que j'aime. N'ayez jamais le coeur serré en pensant à moi. Je suis heureuse de cette joie que donne la haute conscience de n'avoir jamais failli et de sentir dans mes veines un sang impétieux et jeune. Notre belle France sera libre et notre idéal triomphera......


 

Mort de Danielle Casanova par Boris Tazlitsky

CREATION DE LA COLONIE DANIELLE CASANOVA

 
Líhistorique du Centre de Vacances Danielle Casanova permet de le situer et díen donner les orientations éducatives.

Le Centre est situé en bordure de líOcéan Atlantique, entre Capbreton et Bayonne, sur la Côte Landaise.
Il est géré par un Comité de Gestion, à líorigine issu de lí Union des Femmes Françaises. 
LíUFF est un mouvement féminin né au lendemain de la seconde guerre, créé par les femmes qui, pendant líoccupation Allemande, avaient lutté aux côtés des résistants, dans des comités féminins pour obtenir des bons de lait, pour transporter des armes, pour transmettre des messages, pour protéger des résistants, etc...
LíUFF a donc une longue tradition de lutte pour la paix et la liberté.
Après la guerre, des membres de líUFF créèrent un centre  à Montech (82), pour y accueillir des déportés. Ceux-ci ayant retrouvé leurs familles, líUFF eut líidée díy regrouper des enfants du Tarn et Garonne pour leur permettre de profiter du grand air et díune alimentation plus riche. 
Un peu plus tard, avec líappui du maire de Labenne, originaire de Moissac (82), 
Mr Marty Capgras, la préfecture des Landes loue les blockauss en 1949 à líUFF, jusquíen 1961.
En 1961, líUFF achète les bâtiments pour le franc symbolique à la mairie de Labenne; Très vétustes, ils ont été améliorés grâce au dévouement et au bénévolat de dizaines díamis, en particulier des travailleurs de Cégédur. Les locaux se sont transformés grâce à líeffort de tous.

Aujourdíhui, un Comité de Gestion indépendant préside aux destinées de notre Centre de Vacances. Mais il perpétue les notions essentielles, sur lesquelles reposent notre association. Des valeurs díhumanisme, de solidarité, de tolérance, où le sens du mot bénévolat prend toute sa richesse. 
Aujourdíhui encore, des dizaines de bénévoles, passent du temps à líembélissement de notre Centre, à son fonctionnement annuel (un emploi de gestionnaire a été créé) et à la gestion quotidienne. 
Notre Centre de Vacances est rentré dans le troisième millénaire de plein fouet, obligé de subir une grande mutation, mais en préservant son essence première. Cíest bien là son plus grand mérite.
Les conditions de la création du Centre de Vacances, ont fait que des valeurs ont émergé et se sont donc maintenues:
 - rythme de vie
 - hygiène
 - respect de soi et des autres
 - autonomie
 - responsabilité
 - goût de líeffort
 - esprit critique
 - solidarité
 - tolérance
A travers toutes les activités  (éducatives, sportives, ludiques), chacune de ces valeurs doit être respectée.
Líenfant et líadulte qui séjournent à Labenne ne peuvent ignorer un autre aspect:
La connaissance du milieu géographique et humain. 
Chaque fois que cela est possible, líon doit mettre líenfant et líadulte en présence de la problématique environnementale,  des personnes concernées par une situation précise, donner les éléments de réflexion.
Le rôle du Centre de Vacances, cíest aussi de conduire líenfant et líadulte à avoir un regard critique sur ce quíil voit, sur ce qui líentoure.
Le Comité de Gestion síengage auprès des familles. 
Il a un objectif et doit le mener à bien. 
Il a des comptes à rendre aux organismes qui font un effort financier, aux familles et surtout aux enfants qui lui sont confiés.
Les séjours doivent être un moment de détente, de loisirs de vacances, mais aussi une fenêtre ouverte sur le monde:
 - Où le paix doit se gagner.
 - Où les êtres sont trop souvent victimes de líinjustice, de la misère, de líintolérance.
 - Où le mot solidarité doit prendre toute sa valeur.
 

Le Comité de gestion du Centre de Vacances Danielle Casanova, organise donc des séjours enfants et adolescents , en essayant de préserver les prix les plus bas pour les participants. 
Ses ressources proviennent essentiellement des paiements des familles qui y envoient leurs enfants, de líaide de la CAF du Tarn et Garonne, des subventions attribuées par la municipalité de Montauban, du Conseil Général du Tarn et Garonne et de subventions exceptionnelles du Ministère de la Jeunesse et des Sports.
Le Comité de Gestion doit utiliser ces seules ressources aux différents fonctionnements (séjours enfants, séjours familles, classes de découvertes, accueil de groupes), mais aussi à líentretien des bâtiments dont le coût, avec celui des différentes charges, augmente régulièrement.
Le Comité de Gestion, dont les membres sont eux-mêmes totalement bénévoles, fait souvent appel à des bonnes volontés, convaincus de líutilité de líaction, pour faire quelques travaux à Labenne (grand nettoyage, peintures, maçonnerie, tapisserie....)

Ce double aspect ORIENTATIONS ÉDUCATIVES ET FINANCES, doit être souligné, et pris en compte par le fonctionnement de chaque séjour.
 

  Le Comité de Gestion


 
 
 
 
 
Page d'accueil